Côte d'Ivoire: Développement du transport collectif à trois "tricycles" dans les villes de Ouagolodougou et Boundiali

Version 1

    Autrefois visible dans l'univers du transport collectif dans les pays d'Asie du Sud Est, le transport collectif à trois roues s'exporte en Côte d'Ivoire. En effet, les villes de Ouangolodougou et Boundiali ont adopté ce type de transport. le coût du transport est de 200 francs CFA pour les courtes distances et négociable pour les longues distances. Les autorités municipales ont pour réduire les calvaires des usagers ont expérimenté ce transport. Il connait un succès car dans toute la ville, on n'aperçoit que ces engins qui font la fierté des populations qui se réjouissent de la mise en circulation des ces engins dans leur cité. Aussi, selon les populations, la seule chose à déplorer concerne la vitesse et le nombre insuffisant de moto à trois roues. Mais du côté des conducteurs disent qu'ils sont en expérimentation. Cependant, pour nous, nous pensons qu'ils faut développer ce type de transport et l'organiser pour éviter le désordre constaté dans les moto-taxis. Aussi, le développement de ce type de transport "trois roues ou tricycles" sera profitable aux petites qui ne disposent pas de transport commun fiable. Que pensez vous de l'adoption de ce type de transport dans l'univers du transport collectif en Côte d'Ivoire? Quelle est la situation dans votre pays? Que proposez vous pour organiser ce secteur?

    photo: Une vue des motos taxi à trois roues de Boundiali

    IMG_20171108_061530_1.jpgIMG_20171108_061511.jpg      IMG_20171112_143246.jpg

    cliché: KOUAKOU Serge, Novembre 2017