Dégradation rapide de la voirie : Qui est responsable ?

Version 1

    Dégradation rapide de la voirie : Qui est responsable ?

    Difficile de circuler aujourd’hui dans certaines communes d’Abidjan. D’Abobo à Koumassi après un détour à Yopougon...Malgré quelques travaux de réhabilitation de voiries effectués, c’est presque le statu quo. A qui la faute ? Débat. Nids-de-poule, voies impraticables...

    La dégradation de la voirie à Abidjan s’accentue de plus en plus. Moins d’un an après leurs réhabilitations pour certaines et de deux ans pour d’autres, la plupart des artères de la capitale économique ivoirienne sont gagnées par une rapide dégradation et surtout avancée. Il suffit d’une saison pluvieuse pour tomber dans l’éternel recommencement. D’où la nécessité de s’interroger sur notamment la qualité, le professionnalisme des maîtres d’ouvrages...

    Aussi ces infrastructures routières sont-elles bien entretenues ? Qui est responsable de cette dégradation rapide? Le constat est fait. Abobo, la commune la plus peuplée du district d’Abidjan est malade de ses voiries. L’axe Samaké-Abobo-gare en piteux état oblige les usagers à contourner en passant par le quartier Kennedy pour atteindre le grand marché de la commune.

    Le temps de parcours qu’il offrait aux usagers n’est plus de mise. Il faut désormais faire attention à des trous qui grossissent chaque jour. Celui du carrefour-mobile en allant du Mahou au Plateau-Dokui est également à nouveau dégradé seulement quelques mois après sa rénovation.

     

    Dégradation rapide de la voirie : Qui est responsable ? - Automobile.ci

    Kouamé Sylvestre KOUASSIOdile DAHOPatrick Morel KouadioKouamé Serge KOUAKOUDavid Aurelie KOUASSImarie-pascale bayeKouakou Camille GOLIPASCAL N'ZUERamatou YEOH