Scania commits clean soot-free buses for 7 African cities/ Scania s'engage à fournir des bus propres"sans-suie" à 7 villes africaines

Version 1

    95a67caae4882f12_800x800ar.jpg

    Scania today joins the Global Industry Partnership on Soot-Free Clean Bus Fleets with a commitment to, by 2018, provide modern soot-free buses to 20 major cities in Africa, Asia, Latin America and Australia.

    To tackle the challenge of poor air quality and climate change, Scania plans to offer clean bus solutions operating at lower cost than current conventional diesels.

    Black carbon, a significant component of fine particulate matter (PM2.5) outdoor air pollution is believed to play an important role in climate change.

    The transition to soot-free buses is an initiative led by the International Council on Clean Transportation, ICCT, and UN Environment in cooperation with the C40 Cities Climate Leadership Group and the Centro Mario Molina – Chile.

    In Africa, the targeted cities are Abidjan, Accra, Addis Ababa, Casablanca, Dar es Salaam,  Johannesburg, Lagos, Some of these cities have already committed themselves to start procuring cleaner buses and Scania presently delivers soot-free buses to several of the targeted countries.

    The cities will, in turn, provide fuel for engines that meet the Euro 6 or US 2010 emission standards, including diesel fuel with less than 10 ppm sulphur and other low-carbon alternative fuels, such as biodiesel, gas and ethanol. Scania can provide buses for all these technologies. In 2016, Scania sold 2,583 soot-free buses (Euro 6), representing 30.5 % of the total bus sales.

    This transition requires the commitment and engagement of several partners. Scania will make buses available for these cities. Additionally, energy providers, including fuel importers and refiners, need to invest in cleaner fuels. Fleet owners must prioritise the procurement of soot-free technology. National and local governments have the responsibility to set environmental performance standards for new buses, establish the necessary fuel quality standards, ensure that adequate infrastructure is in place, and implement a comprehensive air quality management program to protect public health and the environment.

     

    Scania s'associe aujourd'hui au Partenariat mondial de l'industrie pour les flottes d'autobus propres sans suie, avec un engagement à mettre en place, d'ici 2018, des bus modernes sans suie dans 20 grandes villes d'Afrique, d'Asie, d'Amérique latine et d'Australie.


    Dans l'optique de relever le défi de la mauvaise qualité de l'air et des changements climatiques, Scania prévoit d'offrir des solutions de bus propres fonctionnant à moindre coût que les diesels classiques actuels.

    Le noir de carbone contribue de manière importante à la pollution de l'air extérieur en particules fines (PM2.5) et jouerait un rôle important dans le changement climatique.

    La transition vers des bus "sans-suie" est une initiative menée par le Conseil international du transport propre, de l'ICCT et de l'ONU Environnement en coopération avec le C40 Cities Climate Leadership Group et le Centro Mario Molina - Chili.

    En Afrique, les villes ciblées sont Abidjan, Accra, Addis Abeba, Casablanca, Dar es Salaam, Johannesburg, Lagos. Certaines de ces villes se sont déjà engagées à acheter des bus plus propres et Scania livre actuellement des bus sans suie à plusieurs des entreprises ciblées de ces pays.

    Les villes fourniront à leur tour du carburant pour les moteurs répondant aux normes d'émission Euro 6 ou US 2010, y compris le carburant diesel avec moins de 10 ppm de soufre et d'autres combustibles alternatifs à faible teneur en carbone, tels que le biodiesel, le gaz et l'éthanol. Scania peut fournir des bus pour toutes ces technologies. En 2016, Scania a vendu 2,583 autobus sans suie (Euro 6), ce qui représente 30,5% du total des ventes de bus.

    Cette transition nécessite l'engagement et l'engagement de plusieurs partenaires. Scania mettra les bus à disposition pour ces villes. En outre, les fournisseurs d'énergie, y compris les importateurs de carburant et les raffineurs, doivent investir dans des carburants plus propres. Les propriétaires de flottes doivent donner la priorité à l'achat de technologies sans suie. Les gouvernements nationaux et locaux ont la responsabilité de définir des normes de performance environnementale pour les nouveaux bus, d'établir les normes de qualité des carburants nécessaires, de garantir une infrastructure adéquate et de mettre en place un programme complet de gestion de la qualité de l'air pour protéger la santé publique et l'environnement.

    Further reading: www.scania.com/cleanbus