Premier SOTMAfrica, la cartographie libre Openstreetmap au coeur de l'Afrique

Version 2

    logo_SOTM-1.png

     

    Le 8, 9 et 10 Juillet 2017 s’est tenu à Kampala la belle capitale de l'Ouganda le SOTM Africa entendez par là le State Of The Map Afrique. Le continent a pour la première fois voulu organiser sa grande fête des utilisateurs de la cartographie libre Openstreetmap, qui depuis plusieurs années abattent un travail exceptionnel. Venue d'Afrique de l'Ouest, du Nord, du Sud et de l'Est.

    Ce sont environ 300 utilisateurs de différents domaines entre autres des startups, des innovateurs dans le domaine du numérique, des étudiants, des ONG et membre d'instituts nationales de cartographie et des organismes internationaux les contributeurs ont effectué massivement le déplacement jusqu'au bord du Lac Victoria.

     

                             IMG_20170708_192415.jpg

     

    Ce fut trois jours d'échanges, de partage et de collaboration en tout nous avons assisté à six workshops, un mapthon, une séance de Capture Mapilary sans oublier l'ensemble des présentations avec une vingtaine d'intervenant qui se sont succédé sur le podium durant ces trois jours.

     

    Mobilité en Afrique par la carte

     

    Cette première édition du SOTMAfric à réserver une place de choix à la question de la mobilité des personnes et des biens, à savoir comment la cartographie pouvait offrir des solutions innovantes en matière de contrôle de gestion et de durabilité des déplacements sur le continent.

     

    Deux workshops ont à cet effet attiré notre attention:

    • nouveaux systèmes de tracking utilisant la technologie OSM et la mise en place d'outils et des applications qui faciliteraient la vie du citoyen.
    • La seconde sur l'édition des types de routes ainsi que l'utilisation de Tags intégrant les réalités de l'environnement routier en Afrique.

     

    Le premier workshop était animé par Manon W. représentante de "Safemoto »; les échanges ont tourné autour de l'utilisation des cartes interactives dans le domaine du transport: l'importance de mettre en place des services faciles d'utilisation dans un environnement ou la plupart de ceux qui offrent les services de transport sont des analphabètes ou ont très peu d'expérience avec les NTIC. D'autres parts le défi important à relever dans ce domaine reste la prise en compte des habitudes des usagers africains qui utilisent une localisation approximative et se réfèrent souvent à des lieux ou à la présence d'un élément particulier dans leur espace géographique qui est utilisée comme repère géographique et connue de tous (Boutique, Marché, Ecole…). Il incombe donc aux développeurs des applications d'intégrer cette dimension a leurs outils.

     

    Le workshop concernant les tags fut aussi riche en information et en nouveauté, car le problème des mises à jour du réseau routier est un réel challenge pour les contributeurs pour que les informations puissent être réutilisées plus simplement et de manière plus ciblée  pour améliorer la qualité des services proposés et ajouter des informations telles que la qualité, l'état ou la taille des routes.

     

     

     

    D' autres aspects des mobilités concernant les flux de réfugiés et des migrants ont été abordés par certaines ONG qui ont vu dans la cartographie collaborative OSM un moyen de suivre ces mouvements de personnes de sorte à offrir des outils d'aide à la décision pour tous les acteurs qui interviennent sur le terrain.

     

    Par ailleurs les participants ont eu droit à d'agréables moments de communion tant sur les aspects professionnels que socio-culturel qui laisse entrevoir bon nombre de collaboration pour les années avenirs. Pour cette première édition l'organisation fut à la hauteur de l'événement et cela grâce au travail acharné du comité d'organisation préside par M. Kateregga Geoffrey et par l'implication active des sponsors notamment Michelin qui demeure un partenaire sûr pour le développement de la cartographie Libre Openstreetmap en Afrique. La rencontre c'est terminé avec quelques demandes spécialement celle de voir le prochain SOTM se tenir dans un pays francophone de l'Afrique de l'Ouest, la Côte d'ivoire espère être dans ce cas le prochain pays hôte de cette grande fête de la cartographie.