Quand le Maroc se met au vert, la mobilité à Casa se met au vert aussi mais à quel prix ?

Version 1

    Le Maroc a lancé de vaste chantiers et des initiatives pour la mobilité durable. Toutefois, avec 25% de la consommation énergétique nationale et 23% des émissions de GES à l’actif du secteur du transport, parler de mobilité durable peut paraître une réalité encore bien lointaine.

     

    mobilité durable Maroc.png

    Le chantier est immense, et les modèles de financement adaptés pour y arriver sont encore rares d’autant plus qu’il s’agira d’établir le principe de l’éligibilité des projets de mobilité durable à la finance verte.

    Casablanca, par exemple, reste un bon laboratoire d’essais pour les ambitions du Royaume dans ce domaine. «La région compte investir quelque 18 milliards de DH dans un important programme 2015-2022 de mise à niveau et d’amélioration du transport collectif urbain»,

    Comment parviendra-t-il  à réaliser l’ensemble des projets de mobilité durable.

    Quelles sont les atouts de Casablanca par rapport à d’autres villes similaires sur le continent ?

     

    laurence Ullmann marie-pascale baye, Ibrahim Diawara, Benita AKOTO, Cyriac Gbogou