Les mobilités urbaines à Casablanca : la marche à pied, le mode de mobilité dominant

Version 1

    Le développement important du parc automobile (300.000 en 2001 et 1.300.000 en 2014) rendent les conditions de circulations difficiles aux heures de pointes. Face à cette situation, la marche à pied reste le mode de déplacement le plus utilisé.

    Casablanca.jpg

    En effet, la présence importante des véhicules particuliers et taxis rendent difficile l’accès des populations à leurs différents services et activités. Face à ces embouteillages,  la marche à pied constitue une alternative pour vaquer à ses occupations. En effet, malgré l’étalement continu de la ville, la marche à pied représente plus de la moitié (53%) des modes de déplacement urbains, pour des distances parfois importantes. Jean-Louis LOGNON, laurence Ullmann, Rusticot Droh De Bloganqueaux Soho, Vasseko Karamoko, Jean-Louis LOGNON, MINTA KONE, Myriame Nayelé KONE, KPAYERIGUE KONE Sangboliéwa Lanzeny OUATTARA, Ali Coulibaly, Carlos KOFFI, Djané Dit Fatogoma Adou Youssouf Meite