Casablanca: la guerre entre chauffeurs de taxis et uber bat son plein

Version 2

    uber-taxi[1].jpgdbca5c6cdea4252509b9c6cd8429ba9c_565[1].jpg

    Depuis deux ans, la firme Uber est arrivée à Casablanca, capitale économique marocaine, au grand dam des professionnels du transport. À plusieurs reprises, les chauffeurs Uber - et leur propre véhicule - ont été pris à parti par les chauffeurs de taxi... Ces derniers estiment que l’application Uber est illégale, puisqu’elle n’est régie par aucune loi sur la question. Si une circulaire a été adoptée par la préfecture de Casablanca pour calmer les esprits, la firme et la corporation des taxis sont toujours en conflit... Et les chauffeurs Uber se font régulièrement confisquer leur véhicule. Pourtant l’entreprise, qui indemnise ces particuliers en cas de saisie, assure participer d’une nouvelle économie du pays, en donnant de l’emploi aux jeunes et aux particuliers. laurence Ullmann marie-pascale baye Youssouf Meite Rusticot Droh De Bloganqueaux Soho Sangboliéwa Lanzeny OUATTARA

    source : RFI 11/04/2017