Développer les transports urbains intelligents en Afrique

Version 1

    Transport-urbain-LAMEE-.jpg

    L’AMEE démarre l’opération par un projet pilote de transport urbain par vélo à assistance électrique à Marrakech.

     

    Des signaux existent: des mutations se préparent en matière de mobilité urbaine dans des villes africaines.

    • Des grands groupes lancent des initiatives importantes, notamment en Afrique du Sud, ou Bombardier Transport inaugure son nouveau siège social et Alstom lance ou encore la construction d’un nouveau site destiné à produire 580 trains de banlieue pour les villes sud-africaines;
    • Les gouvernements favorisent la mise en place d’un écosystème mobility-friendly, notamment au Maroc avec des vélos à assistance électrique ou encore la compétition Formula E;
    • Et enfin, une prolifération de startups pour faire avancer les choses!

     

    Selon "TransportShaker", "Le changement est aujourd’hui palpable. Des gouvernements prennent des initiatives facilitant la mise en place d’un écosystème favorable au développement de la mobilité urbaine. De grands acteurs économiques investissent en masse. Et des start-ups, qu’elles soient locales ou internationales, favorisent cette mobilité en adaptant des business models qui ont fait leurs preuves ailleurs aux habitudes et pratiques africaines. La population africaine augmente, le continent se développe, favorisant une mobilité urbaine dans l’ère du temps : plus intelligente et plus respectueuse de l’environnement."

     

    L'Afrique en mouvement pour le développement de la mobilité urbaine - TransportShaker - TransportShaker



    Le Maroc, d'ailleurs, se positionne aujourd'hui fortement comme moteur en Afrique pour les mobilités propres!

     

    Qu'en pensez-vous Youssouf Meite Quel rôle pour le Maroc, quelles stratégies pour aider le continent entier à non seulement développer ses mobilités, mais de le faire de façon propre et durable?