Transport de de marchandises : Le dictat de la route sur les prix des denrées alimentaires 

Version 1

    Le mauvais état des routes et les multiples tracasseries auxquelles font face les transporteurs se répercutent fortement sur les coûts de revient des aliments vendus au consommateur final.  Le prix des denrées sur les marchés  sont corrélés à  deux facteurs: les aléas climatiques et les conditions difficiles d'évacuation.

    La route apparaît comme le mode de transport dominant pour les échanges nationaux et intracommunautaires. Si le réseau routier est en mauvais état, le coût de transport des marchandises va considérablement impacter sur le prix de revient des produits.  On le constate aisément dans le transport des marchandises par route à l’intérieur des pays d’Afrique subsahariene et en Côte d’Ivoire en particulier. Il en résulte selon les experts, une augmentation du coût total de l’acheminement des marchandises qui constitue un frein tenace à la compétitivité de l’économie nationale.

    Déchargement de banane plantain dans le marché de gros à Abidjan « marché Gouro Adjamé)

    La paysannerie dans les plusieurs régions de production vivrières ou de culture pérennes évoque les difficultés d'écouler convenablement leurs produits; en raison de l'impraticabilité des pistes.  Les conditions difficiles d'évacuation des produits avec les voies endommagées, les pistes impraticables reliant de nombreuses plantations vers les principales routes nationales, augmentant aussi le temps du transport des plantations au port. Ce qui induit une nouvelle détérioration de la qualité des fèves.

    Le graphique ci-dessous donne une estimation des pourcentages de perte selon les moyens de transport utilisé  au Cameroun.

    Source : Risques économico-environnementaux liés aux emballages traditionnels pour vivres frais utilisés dans le bassin maraîcher de Foumbot (Cameroun) Auteur : Alassa Mfouapon, Moïse Moupou, Jeannine Mefire and Jean-Noël Ngapgue

     

    Ali Coulibaly, Rusticot Droh De Bloganqueaux Soho; AYA CHARLOTTE KOUAME EPSE KASSI Cyriac Gbogou, marie-pascale baye; laurence Ullmann