Vision des mobilités urbaines africaines de demain: Hub City, la ville connectée

Version 3

    En novembre 2016, quelques jours avant la COP22 de Marrakesh, Michelin et Africa4Tech ont coopéré autour d'un atelier sur le devenir des mobilités africaines.

    Pendant cet atelier, auquel ont participé plusieurs startups africaines, des entreprises et des universitaires, deux visions de mobilités dans les villes africaines de demain ont été élaborées les Villes Connectées, et les Villes en Réseau

     

     

    Workshop mobility 2 HUB City.jpg

    HUB CITY

    La ville africaine de demain est une ville connectée, où presque chaque habitant est en possession au minimum d’un téléphone mobile.

     

    Larissa, une africaine âgée dans une périphérie urbaine, gère ses besoins quotidiens grâce à son téléphone mobile. Via l’outil, elle « passe commande » – nourriture,  réparation à faire par imprimante 3D, par ex. - sur une plateforme digitale qui va ensuite la relayer à un prestataire de service de mobilité, Iwan, qui conduit un véhicule solaire et frugal.

     

    Iwan, après avoir reçu sur son smartphone la liste de toutes les commandes de sa zone de chalandise va donc se rendre chez Larissa, ainsi que ses autres clients pour prendre les biens de ces derniers destinés à l’extérieur du quartier : objets à réparer, courrier, colis, produits frais…. Il se chargera également des objets à recycler. Une fois sa tournée en véhicule solaire terminée, il va se rendre au HUB de quartier le plus proche, au maximum à 2 km du domicile de Larissa. Ce HUB regroupe tout ce dont les habitants peuvent avoir besoin au quotidien, ainsi qu’un accès digital à la plupart des services : un Fab Lab, produits courants, médicaments, retrait de colis, etc.

     

    Les HUBs bien sûr communiquent et interagissent entre eux en réseau. Ainsi, Iwan sait également qu’en arrivant au HUB, il aura de nouvelles missions de mobilité, demandées par l’externe pour les personnes de sa zone de chalandise.

    Grâce à ce HUB et au fait que tout est digitalisé, le gouvernement, les entreprises, les centres de santé etc. collectent les données nécessaires à toute planification.

    Pendant que Iwan s’acquitte de sa liste de courses, il charge son véhicule électrique.

    Iwan est payé par paiement mobile, directement sur son mobile ou smartphone.

     

    Le HUB, quant à lui est partiellement financé par la data collectée, qui peut servir à un groupe comme Nestlé, par exemple, à conduire des études de marché sur de nouveaux produits.  Les données collectées peuvent également être vendues au gouvernement pour divers besoins de planification et autres.