Renault et Atos financent des travaux de recherche

Version 2

    Renault et Atos financent des travaux de recherche sur la voiture connectée à l’Université Pierre et Marie Curie


    La chaire d’excellence de l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC) sera dotée d’un budget de 1,5 million d’euros financé à parité par la Fondation Renault et Atos.

     

    Baptisée "smart & connected mobility, la voiture connectée", la chaire co-financée par Renault et Atos vise à élaborer "des solutions opérationnelles pour échanger des informations directes entre les véhicules et avec leur environnement immédiat", explique Serge Fdida, vice-président Europe de l’université et professeur au LIP6, le laboratoire de recherche sous tutelle de l’UMPC et du CNRS. Le LIP6 est l’un des principaux laboratoires de recherche en informatique en France et compte 128 chercheurs permanents et 231 doctorants. Il est également impliqué dans les pôles de compétitivité de l’Île-de-France : Cap Digital sur le contenu numérique et System@tic sur les systèmes embarqués.

     

    Dotée d’un budget de 1,5 million d’euros pour 5 ans, cette chaire sera dirigée par Giovanni Pau, professeur à l’UPMC au sein du laboratoire d’informatique de Paris 6/LIP6 qui sera chargé de recruter la trentaine d’étudiants-chercheurs qui y participeront. Spécialiste des systèmes réseaux, Giovanni Pau conduirera les activités de recherche de la chaire qui pourraient également déboucher sur l'élaboration de nouvelles formations en lien avec sa mission de recherche.

     

    Docteur en génie électrique et informatique de l’université de Bologne en 2002, chercheur senior, maître de conférence au département d’informatique de l’université de Californie (UCLA) aux Etats-Unis, Giovanni Pau fonde ses recherches "sur les réseaux de communication, en particulier les réseaux véhiculaires et les systèmes de capteurs mobiles omniprésents".

    "Les travaux de la chaire porteront sur la collecte et l’analyse en temps réel d’informations comme les données environnementales collectées par le véhicule, pour adapter l’expérience de l’utilisateur à son contexte : personnaliser les services en fonction de l’usager, de son environnement immédiat et intégrer ses objets personnels, comme son smartphone", explique le communiqué annonçant sa création. Ces travaux de recherches seront présentés lors de conférences scientifiques internationales et un démonstrateur est prévu d’ici 2 ans.

     

    Côté Renault, les travaux de cette chaire seront suivis par Marc Pajon, directeur des programmes avancés pour la vie à bord, la sécurité et les performances dynamiques. Inscrit dans le cadre des actions de mécénat de la Fondation Renault, cet engagement dans la recherche universitaire doit également permettre à Renault de nourrir ses propres travaux sur les nouvelles expériences "d’une vie digitale sécurisée et abordable" dans un cadre international, a précisé Remy Bastien, directeur de la recherche, des études avancées & des matériaux de Renault.

    Associé à Renault dans le cadre du développement de sa tablette connectée R-Link, Atos souhaite avec ce partenariat renforcer son expertise dans les solutions de mobilité intelligente.