South Korea’s electric car ambitions

Version 1

    South Korea has announced its ambition to be among the major producers of electric vehicles by 2020. In 2008 they launched a «green growth plan for low carbon vehicles» and established the clean car sector as one of the main areas of growth for its economic development. In December 2010, the Korean government presented a «development plan for green cars», predicting large-scale sales of electric vehicles in South Korea by 2014 and a million electric vehicles on the country’s roads by 2020.

     

    To attain these objectives the government has to support research and development, encourage the purchase of electric vehicles and contribute to building recharging infrastructure.

     

    A consortium of 43 Korean automakers and equipment suppliers, led by Hyundai Motor Group, has been selected to develop – high performance and cheaper - components for electric vehicles within the framework of a 150 million dollar project including public funding of 62 million dollars. The private sector has been called on to increase its investment in clean vehicles to 2.7 million dollars over the 2011-2015 period compared with the 1.1 billion dollars invested between 2006 and 2010.

     

    To compensate the cost of buying an electric vehicle and to boost the demand the government announced in 2011 that purchasers of electric vehicles would from 2012 receive a tax exemption amounting to 4.2 million wons (2,880 euros). Funds have been set aside for the building of 150,000 charging stations by 2016 and over a million by 2020. 

     

    In July 2011 the Mayor of Seoul unveiled his «2014 Electric Vehicle Plan». The aim is to have a fleet of 40,000 electric vehicles including 400 buses, 1,000 taxis, 28,000 cars and 10,000 motorcycles by 2014. The plan also foresees the installation of 8,000 charging stations in public car parks.

     

    South Korea is the number one producer of lithium-ion batteries and quite naturally has opted to use this technology for its electric cars. The country has two major lithium-ion battery producers: Samsung SDI, the world number one, and LG Chem, which sits in third place behind the Japanese company Sanyo. Both battery makers have arranged partnerships with automakers and equipment suppliers.

     

    ****************


    Les ambitions de la Corée du Sud dans les véhicules électriques


    La Corée du Sud a annoncé son ambition de figurer parmi les grands pays producteurs de véhicules électriques à l’horizon 2020. Le pays a lancé en 2008 un « plan de croissance verte à faible émission de carbone » et fait du secteur des véhicules propres un axe important de son développement économique. En décembre 2010, le gouvernement coréen a présenté un « Plan de développement de la voiture verte », prévoyant la commercialisation à grande échelle de véhicules électriques en Corée du Sud dès 2014 et la mise en circulation d’un million de véhicules électriques à l’horizon 2020.

     

    Pour atteindre ses objectifs, le gouvernement devait soutenir la recherche-développement, encourager l’achat de véhicules électriques et contribuer à la mise en place d’une infrastructure de recharge.

     

    Un consortium mené par Hyundai Motor Group et composé de 43 constructeurs et équipementiers coréens a ainsi été sélectionné pour développer des composants pour véhicules électriques à la fois plus performants et moins coûteux, dans le cadre d’un projet de 150 millions de dollars dont 62 millions de fonds publics. Le secteur privé a été invité à accroître ses investissements dans les véhicules propres à 2,7 milliards de dollars sur la période 2011-2015, en comparaison des 1,1 milliard de dollars investis entre 2006 et 2010.

     

    Pour compenser le coût d’achat élevé des véhicules électriques et stimuler la demande des ménages, le gouvernement a annoncé en 2011 que les acheteurs de véhicules électriques bénéficieraient à partir de 2012 d’exemptions de taxes d’un montant pouvant atteindre 4,2 millions de wons (2 880 euros). Des fonds ont en outre été débloqués en vue de l’installation de 150 000 bornes de recharge d’ici à 2016 et de plus d’un million d’ici à 2020.

     

    La Mairie de Séoul a pour sa part dévoilé en juillet 2011 son « Plan Véhicules Electriques 2014 ». Elle comptait constituer à cet horizon une flotte de 40 000 véhicules électriques comprenant 400 autobus, 1 000 taxis, 28 000 voitures et 10 000 motos. Le plan prévoyait également l’installation de 8 000 bornes de recharge dans les parkings publics.

     

    Premier producteur mondial de batteries lithium-ion, la Corée du Sud a opté pour cette technologie pour équiper ses voitures électriques. Le pays compte en effet deux grands fabricants de batteries lithium-ion : Samsung SDI, numéro un mondial, et LG Chem, qui occupe la troisième place derrière le Japonais Sanyo. Les deux producteurs ont noué des partenariats avec des constructeurs et des équipementiers.