General Motors estimates that electric vehicles have a future

Version 2

    In spite of the disappointing start of its Chevrolet Volt, General Motors continues to believe that electric vehicles have a future. «The electric car is not dead, but is inevitable», declared Mark Reuss, President of General Motors North America.

     

    The Volt has not met with the success we had hoped for in 2011 and the Detroit-Hamtramck plant, where it is assembled, has had to suspend production several times to reduce stock levels. The sales of this electric vehicle with a range extender did however triple in 2012 to 23,461 units, and General Motors presented a second model of this kind at the Detroit Motor Show, the coupe Cadillac ELR, which will go into production before the end of 2013.

     

    Although the price of electric vehicles remains an obstacle to their mass adoption, Mark Reuss indicated that General Motors hoped to make the next generation of Volts cheaper by several thousand dollars. The American automaker considers that there will soon be an affordable electric vehicle offering a range of 500 km.

     

    ******************

     

    General Motors estime que la voiture électrique a un avenir


    Malgré les débuts décevants de sa Chevrolet Volt, General Motors continue de penser que la voiture électrique a un avenir. « La voiture électrique n’est pas morte », a déclaré Mark Reuss, responsable des activités du constructeur en Amérique du Nord.

     

    La Volt n’a pas rencontré le succès escompté en 2011 et l’usine de Detroit-Hamtramck, où elle est assemblée, a dû suspendre sa production à plusieurs reprises afin de réduire les stocks. Les ventes de la voiture électrique à prolongateur d’autonomie ont toutefois triplé l’an dernier, à 23 461 unités, et General Motors a présenté au Salon de Detroit un deuxième modèle de ce type, le coupé Cadillac ELR, qui sera mis en fabrication d’ici à la fin 2013.

     

    Alors que le prix des véhicules électriques demeure un obstacle à leur adoption massive, M. Reuss a indiqué que General Motors espérait réduire le coût de la prochaine génération de la Volt de plusieurs milliers de dollars. Le constructeur américain considère en outre qu’une voiture électrique abordable offrant une autonomie de près de 500 kilomètres sera un jour une réalité.